Destiné à assurer la stabilité du parasol, le pied est un accessoire indispensable. De plus, il contribue à son esthétisme. Fabriqué à partir de différents matériaux, il ne se choisit pas au hasard. Pour sélectionner le bon modèle, il est important de considérer plusieurs critères. Cet article vous aide à déterminer quel pied est le plus adapté à vos besoins. 

Le rôle des pieds pour parasol

Aussi appelé base ou socle, le pied de parasol est le support sur lequel repose le mât de l’accessoire d’ombrage. Son rôle consiste à garantir son équilibre et la sécurité des utilisateurs. En effet, il prévient les risques d’accidents. Grâce à son poids et sa structure, il est en mesure d’empêcher le parasol de voler ou de tomber sur quelque chose. Cependant, pour qu’il puisse assurer pleinement ses fonctions, il doit correspondre au parasol dont vous disposez. Vous pouvez vous renseigner sur les différents types de pieds pour parasol pour faire le meilleur choix. 

Les modèles de pieds de parasol

On distingue plusieurs sortes de bases : 

Le pied en fonte

La fonte est un choix idéal si votre parasol sera installé sur un sol en gravier en plein-air. En effet, il apportera une touche rustique au design de votre terrasse ou de votre jardin. Très apprécié pour son look vintage, il complètera parfaitement votre décoration extérieure. En revanche, un pied en fonte est plutôt lourd, ce qui le rend moins maniable. 

Le pied en plastique

Ce modèle est à remplir de sable ou d’eau. Cela le rend très pratique. En effet, lorsqu’il n’est pas utilisé, il vous suffit de le vider et de le ranger. A la fois léger et polyvalent, il s’adapte à toutes les utilisations. Toutefois, il est aussi fragile. Ainsi, son entretien doit être régulier pour assurer sa durabilité. 

Le pied en béton

Assez massif, il garantit un bon ancrage au sol. Il démontre également une résistance incomparable aux vents et aux intempéries. Cependant, ce poids constitue également un inconvénient, car les pieds pour parasol en béton ne peuvent être déplacés au gré des envies.  

Le pied de parasol à roulettes

Ce pied est monté sur roues. De ce fait, vous pouvez le déplacer facilement d’un endroit à un autre. Notez qu’il est surtout destiné aux petits espaces et convient uniquement à certains revêtements de sols. 

Le pied en bois

Le pied en bois est conçu pour les parasols en bois. Son principal atout est son côté naturel. Il apportera une touche d’authenticité à votre extérieur.

Le pied en métal

Le pied en métal peut être assorti aux meubles de jardin contemporains. Particulièrement résistant, il vous accompagnera pendant plusieurs années. En revanche, il doit être bien entretenu pour éviter la corrosion. Il convient de préciser qu’un pied en métal peut être en acier chromé ou en acier inoxydable peint

Les critères de choix d’un pied de parasol

Plusieurs éléments doivent être pris en compte au moment de choisir ses pieds pour parasol : 

  • la taille ;
  • le poids ;
  • la forme ;
  • la couleur ;
  • la mobilité et le confort d’utilisation.

La taille

La taille du pied dépend principalement des dimensions du parasol. Il ne doit être ni trop grand ni trop petit. En effet, un socle trop grand ne serait pas l’idéal pour maintenir le tube de fixation. A l’inverse, un socle trop petit ne pourrait pas accueillir le mât de l’accessoire d’ombrage. 

Le poids

Le poids est un critère à ne pas négliger. Il doit être suffisamment lourd pour offrir plus de stabilité au parasol. En revanche, rappelez-vous que s’il est trop massif, vous aurez du mal à le transporter. Par exemple, un pied en métal ou en fonte est plus lourd qu’un pied en plastique ou en bois. 

Pour déterminer facilement le poids idéal, prenez en compte le modèle de parasol. Si vous disposez d’un modèle déporté, le poids doit être renforcé, car le centre de gravité du pied est excentré. Privilégiez un pied à roulettes dans ce cas. 

La forme

Le pied de parasol se décline en plusieurs formes : ronde, carrée, octogonale ou en croix. Ce choix n’a aucune incidence sur la stabilité du parasol. C’est pourquoi il repose essentiellement sur vos goûts et préférences. Toutefois, si vous préférez un modèle à remplir d’eau, misez sur une base en croix, car elle assurera une meilleure stabilité au parasol. 

La couleur

La couleur des pieds pour parasol repose sur l’esthétique de votre espace extérieur. Tenez à la fois compte de sa configuration et de la décoration en place. N’oubliez pas d’assortir le pied avec le mât et la voile. 

La mobilité et le confort

Pour déterminer la mobilité du pied, considérez l’utilisation future du parasol. Si vous prévoyez de le déplacer fréquemment, un modèle muni de roulettes ou à remplir d’eau serait un bon choix. En revanche, si vous comptez le placer à un endroit précis, privilégiez la fonte ou le métal qui sont plus résistants. 

Déterminer le poids idéal d’un pied de parasol

On trouve deux principaux types de pieds sur le marché : le pied plat et le pied lesté. Le premier est surtout conçu pour le parasol déporté, car ce modèle nécessite plus de stabilité. Quant au pied lesté, il est destiné aux parasols droits et inclinables. 

Le poids d’un pied de parasol déporté

Le parasol déporté diffère du parasol droit par son design particulier. En effet, il est doté d’un pied décentré qui le rend très esthétique. Bien qu’il soit généralement livré avec un pied, ce dernier n’est pas toujours lesté. Pour plus de sécurité, il est préférable de lui ajouter du poids. Pour lui assurer un bon maintien, une centaine de kilos est requise. 

Le poids d’un pied de parasol droit ou inclinable

Le poids d’un pied de parasol droit ou inclinable dépend de ses dimensions et de son envergure. S’il est assez petit, une dizaine de kilos suffira. Cependant, s’il est plus grand, rajoutez 10 kilos supplémentaires. 

Fabriquer son socle de parasol 

Il est tout à fait possible de fabriquer soi-même ses pieds pour parasol. Pour cela, vous devez avoir quelques notions en bricolage et des matériels spécifiques. Munissez-vous de béton, d’une pelle et d’une brouette. Pour commencer, préparez le béton et coulez-le selon la forme souhaitée à l’aide d’un moule. Si vous n’en disposez pas, vous pouvez vous servir d’une boîte en plastique. Ensuite, laissez sécher et démoulez. Votre pied de parasol est prêt à l’utilisation. 

Notez que ce procédé est assez complexe. C’est pourquoi si vous n’êtes pas un bon bricoleur, il est préférable d’acquérir un pied fabriqué dans les normes. Non seulement, il bénéficie d’un meilleur design, mais en plus, il est fonctionnel. 

Sachez qu’il est désormais possible d’en acquérir un à moindre coût. Sollicitez un spécialiste pour être sûr d’obtenir un accessoire de qualité. C’est un moyen de garantir la provenance des matériaux et la performance du socle. 

Pour réaliser des économies, privilégiez un parasol sur mesure. Ainsi, vous pourrez définir ses spécificités ainsi que celles du pied (dimensions, couleurs, matières et mobilité). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + deux =