Le référencement ne sert à rien votre site web non plus

Un site internet n’a pas pour objet premier de vendre, mais d’attirer des visiteurs, de capter leur attention par un contenu riche qui va rendre service au lecteur en lui apportant une information utile et surtout utilisable.

Pourquoi investir dans un site Web?

La grande majorité des PME espère que que la mise en ligne de leur plaquette commerciale peut suffir à convaincre des milliers d’internautes d’acheter leurs produits ou de souscrire à leurs services.
Pire, les entreprises déjà menacées sur leur marché, voire en difficulté pour qui les sirènes des agences Web, promettant des coûteuses solutions d’e-commerce afin de toucher de nouvelles cibles sera la solution pour vendre à tour de bras des produits. Alors qu’elles sont pourtant incapables d’écouler ces articles dans leur boutique.

Eh bien non : si vous n’êtes pas capables de vendre aujourd’hui par des moyens traditionnels ce n’est pas le Web qui va vous sauver. Par contre, il pourra vous rendre service : celui de vous ruiner dans cette illusion et vous amener à revoir (ou à fermer) l’activité telle que vous la pratiquez : sans professionnalisme.

Si malgré ce qui précède, vous voulez toujours un site Web pour avoir un site Web, foncez.

Le référencement ne sert à rien

Le référencement de leur site dans les moteurs de recherche est pour la majorité des chefs d’entreprises et de leurs responsables commerciaux quasiment obsessionnel.

Les raisons sont très souvent les mêmes : l’entreprise est au point mort, ou bien elle se sent menacée par la concurrence, ou, encore, elle perd des clients et veut trouver par le biais d’internet de nouveaux gisements de prospects.

La solution qu’ils envisagent c’est de rendre visible leur activité sur la Toile et, bien sûr, confier à Google un trafic de visiteurs qui vont tous se transformer d’un coup de baguette magique en clients.

Eh bien non Mesdames ! non Messieurs : si votre entreprise ne se porte pas bien dans son commerce ce n’est pas le référencement de votre site qui va l’améliorer. Ce qu’il faut revoir avant tout c’est votre marketing et votre organisation : le problème est chez vous et la solution n’est certainement pas de le porter (ce problème) sur le Web sans l’avoir préalablement réglé.

Le référencement doit être une conséquence, pas un objectif

Aujourd’hui les agences Web compétentes offrent toutes majoritairement des solutions techniques quasiment équivalentes pour optimiser le référencement de sites dont elles ont le mandat de gestion. Qu’est-ce qui fait la différence alors entre telle ou telle performance dans le positionnement des pages dans les résultats de recherche ?
C’est vous : pas l’agence ou le référenceur indépendant à qui vous avez fait appel et qui vous facture des sommes souvent astronomiques en vous garantissant un résultat sur lequel elle/il n’a aucun contrôle.

C’est vous qui savez ce que vos clients potentiels cherchent ; c’est vous qui savez ce qui les intéresse ; c’est vous encore qui savez parler de votre métier, de vos produits.
Et là vous atteignez vos objectifs. Votre visiteur est satisfait et les retours sont positifs, car ça y est : le téléphone sonne ; vous recevez des courriels.

Le référencement vaut-il le coût ?

Bien sûr ça vaut « le coup » pourvu que vous disposiez d’un bon contenu. Un contenu qui vise votre cible de visiteurs. Un blog généraliste ou thématique mais que ceux qui lisent, apprécient et partagent avec d’autres internautes. Un contenu qui ne vend pas, mais qui fait vendre.

Alors, oui ! Votre entreprise va accroître sa notoriété, gagner de nouveaux marchés, convaincre des prospects. Pourvu qu’il soit indexable et bien structuré. Sauf que, bien souvent, à l’origine il n’a pas été pensé pour que son contenu soit bien référencé et qu’en outre, il n’y a rien d’intéressant à lire.

Alors vous avez fait appel à un référenceur avec pour mission de placer vos principaux mots-clés en tête des résultats des moteurs de recherche. Il a analysé votre concurrence sur le Web. Pour les requêtes, il a rédigé du contenu pour améliorer le référencement de vos pages. Pour chaque page il a truffé de mots-clefs le contenu rédactionnel car, c’est son truc : il écrit pour répondre à une requête d’internautes sur Google, pas pour communiquer avec le lecteur.

Les robots des moteurs de recherche sont soupçonneux. Si des mots-clés sont de trop nombreuses fois répétés, ils rejetteront le totalité du contenu en considérant que le rédacteur veut forcer son indexation. Pourquoi ? Il y a mot-clé et mot-clef. Obnubilé par l’objectif du positionnement le référenceur du contenu ne travaillera que sur un petit nombre de mots-clés sur lesquels il veut que les pages soient bien positionnées et qu’il va répéter à l’envi. C’est une erreur : ça fatigue le lecteur ; ça use les moteurs.
Résultat des courses : vous avez dépensé une fortune pour un résultat nul.

Mon entreprise est bien référencée. Et après ?

Votre référenceur est focalisé sur Google : il en apprit des techniques ; il en connaît des trucs, des astuces. D’ailleurs, c’est un spécialiste, un expert passionné de son métier. Oui, mais pas du vôtre.
Dans le meilleur des cas il a réussit son coup : il vous agite ses statistiques sous le nez comme l’écolier qui rentre de l’école avec une bonne note et qui réclame sa récompense. Mais s’agit-il de visiteurs qualifiés ? Comment se fait-il que ceux-ci quittent la page après quelques secondes ? Pourquoi ne prennent-ils pas contact ?
Parce que tout simplement votre contenu n’a aucun intérêt pour l’internaute. De la bouillie pour les moteurs.

Le contenu rédactionnel & le référencement

L’objectif n’est pas le référencement de la page ni son positionnement dans les résultats des moteurs de recherche, mais la satisfaction de l’internaute qui trouvera l’information qu’il cherche. Le référencement pour le référencement ne doit jamais être considéré comme l’objectif : le « bon référencement » d’un site est la conséquence d’une démarche orientée vers ses visiteurs et non pour les moteurs.Glissez-vous dans la « peau » de votre client ou de votre prospect. Que cherche t-il ? Que veut-il ?

C’est la seule question à vous poser. Parce que vous connaissez votre produit, parce que vous connaissez votre marché, parce que vous savez vendre, vous savez que la vente n’est pas un gagne-pain, mais un service : celui de bien conseiller. Alors, vous trouverez les mots qui vont convaincre votre visiteur que votre produit et le service associé correspondent à ce qu’il cherche. Enfin, vous aurez compris l’intérêt de disposer d’un site Web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.