Découvrir le Nord Pas-de-Calais

Le Nord Pas-de-Calais: Terre des hommes

Trente ans après avoir commencé une gigantesque mutation économique et sociale, la région Nord – Pas-de-Calais avec l’ouverture du Tunnel sous la Manche, tourne une page très importante de son Histoire. Beaucoup de travail reste à faire, mais une nouvelle dynamique est en marche. Fini le « Sainte Hélène » des fonctionnaires ! Le Nord – Pas-de-Calais n’est plus une île Le Nord – Pas-de-Calais est désormais vraiment au cœur de l’Europe et ce n’est pas, loin de là, le seul de ses atouts ! 

Le Nord Pas-de-Calais au cœur de l’Europe

Européenne: Des dizaines de villes, de régions ou de départements se sont présentés comme des carrefours de l’Europe. Le Nord – Pas-de-Calais n’ a pas besoin de répéter qu’il est au cœur de l’Europe. On peut travailler à Lille et habiter en Belgique ou l’inverse. Le soir, on peut aller dîner à Bruges, la Venise du Nord, ou faire la fête à Anvers. En une journée, d’un coup de ferry ou bientôt de « Shuttle », on peut aller faire un tour à Picadilly Circus. En quelques heures, on peut aller et revenir de Paris plus vite que certains banlieusards. Pour une réunion de travail, un spectacle ou une visite de musée. D’ici peu, avec le prolongement du TGV Europe jusqu’à Bruxelles, la capitale belge sera dans la banlieue de Lille. A moins de 35 minutes !

Ouverte: Souvent chantée, la tradition d’accueil des gens du Nord n’est plus à prouver. Et si parfois, on hésite encore à venir s’installer dans le Nord – Pas-de-Calais, quitter cette région est bien plus difficile. Ce n’est pas ici qu’au bout de 10 ans on considérera encore « l’arrivant » comme un étranger ! Quelques semaines suffisent pour être intégré. Dans une région où nombre de personnes portent un nom d’origine belge, polonaise, italienne, algérienne… D’où qu’on vienne, on ne peut jamais se sentir à l’écart très longtemps ! Peut-être est-ce une des raisons pour lesquelles tant d’entreprises étrangères se sont installées dans notre région. 

Attractive: Région européenne, région ouverte, le Nord – Pas-de-Calais est naturellement une région attractive. Depuis 10 ans, 13 % des investissements réalisés en France avec des capitaux étrangers (belges, américains…) ont été effectués dans la région. Mais aujourd’hui une des chances, un des atouts du Nord – Pas-de-Calais, c’est le développement exceptionnel du tertiaire supérieur avec à la fois de grandes entreprises, le centre d’affaires Euralille et un réseau de PME très dense.

Active: Attractif pour les entreprises étrangères, le Nord Pas-de-Calais est aussi par elle-même une région on ne peut plus active. Héritage de son passé industriel, elle reste la première région sidérurgique de France avec Usinor Sacilor et Vallourec. C’est aussi un pôle majeur de la construction ferroviaire en Europe avec les entreprises ANF-Bombardier, CIMT-MARLY (GEC-Alsthom), ARBEL… Les métros, Train à Grande Vitesse, « Shuttle » sont produits ici. Le métro de Caracas et la navette de l’aéroport de Chicago sont « made in Nord – Pas-de-Calais ». Ce sont également 30 % de la production textile avec Saint-Maclou, VEV (la Lainière de Roubaix), Descamps, DMC, Caulliez Frères… Le Nord – Pas-de-Calais est aussi le berceau des chaînes de distribution du prêt-à-porter : Camaïeu et Promod sont des sociétés régionales. C’est aussi la place forte de la grande distribution avec Auchan, Castorama, Décathlon, Kiabi. C’est enfin la première région d’Europe pour la vente par correspondance. Qui ne connaît pas la Redoute, les Trois Suisses, Daxon, Damart, la Blanche Porte… Mais le Nord – Pas-de-Calais se porte aussi très bien dans de nombreux autres domaines : Lesaffre, le leader mondial des levures de boulangerie et Roquette, le leader mondial de l’amidon, contribuent à faire de la région l’une des premières de France en agro-alimentaire. Doublet, le numéro un mondial des fabricants de drapeaux et la Cristallerie d’Arques, premier fabricant mondial de verrerie de ménage prouvent également le dynamisme régional. 

Région agricole et agro-alimentaire

Fertile: Région industrielle, le Nord – Pas-de-Calais est aussi une très grande région agricole et agro-alimentaire. Un petit air de Pays-Bas français : on oublie trop souvent qu’ici 100 000 hectares ont été conquis sur la mer, ce sont les polders des Flandres. La richesse agricole des terres du Nord – Pas-de-Calais se traduit aussi sur le terrain industriel : Beghin-Say (le sucre), Bonduelle (les conserves) ou Leroux (la chicorée) sont quelques-unes de ces grandes entreprises qui font la richesse de notre région. 

Équilibrée: Révolu le temps où l’on opposait environnement et développement. Une autre logique est développée dans la région. Acteurs politiques et économiques s’ouvrent à la reconquête et la gestion des espaces naturels et forestiers, la qualité des milieux de vie, la lutte contre la pollution, la qualité et la gestion de l’eau, la maîtrise de l’énergie et la valorisation des déchets, l’éducation, la sensibilisation et la formation à l’environnement. Ils ont compris qu’ils sont des atouts de développement et non des freins. Les nombreuses initiatives recensées en région témoignent de ce nouveau souffle. Un seul exemple : notre région est à la fois celle où les friches industrielles sont les plus importantes et où le taux de boisement est le plus faible. Un vaste programme de reboisement à partir des friches industrielles vient d’être lancé et 10 000 hectares seront ainsi plantés. 

Inventive: Dans beaucoup de régions, on se contente de compter les kilomètres d’infrastructures (nous pourrions d’ailleurs aligner nos 1200 kilomètres de voies ferrées, 50 kilomètres de tunnel sous la Manche, 500 kilomètres de canaux, un aéroport…). Ici nous raisonnons autrement, en inventant les transports de l’an 2000. Cela a commencé avec le VAL, le métro de Lille (métro complètement automatique), un des plus modernes au monde. Un métro qui circule aujourd’hui à Toulouse, à Atlanta, à Jacksonville, à Taipeh. En ajoutant au TGV le « Shuttle » (la navette du tunnel), nous sommes confirmés comme un des tout premiers pôles de l’industrie ferroviaire et de la recherche dans le domaine des transports avec le très performant GRRT (Groupement Régional pour la Recherche dans les Transports). 
Le volet transport du Plan régional ouvre des perspectives nouvelles en matière de transports. Fini le développement infini de la route, on privilégie désormais une approche multimodale : routes, voies d’eau, fer. Chaque moyen de transport doit être complémentaire aux autres. Le passage simple, efficace et rapide d’un moyen à un autre doit pouvoir se faire grâce à des plates-formes « multimodales ». Le combiné rail-route est à l’ordre du jour et le concept d’autoroute ferroviaire, que préfigure le tunnel sous la Manche, fait l’objet d’un intérêt grandissant. 

Universitaire: Région industrielle, région agricole, le Nord – Pas-de-Calais n’est pas dépourvu de matière grise ! Sept universités dont deux nouvelles (les universités décentralisées de l’Artois et du Littoral) maillent le territoire régional. On compte aussi 27 grandes écoles d’ingénieurs, de commerce et de gestion dont les prestigieuses École Centrale de Lille, École des Mines de Douai et EDHEC. La région compte aussi à Lille une des deux meilleures écoles de journalisme françaises. 

Pointue: Ne le cachons pas, la recherche dans notre région est encore insuffisamment étoffée. Cependant, les bases de développement existent. Plusieurs dizaines de centres et de laboratoires de recherche sont déjà implantés dans la région : CNRS, INRA, IFREMER, INRETS, Institut Pasteur, Institut d’Électronique et de Micro-électronique du Nord. Ajoutons aussi l’IFRESI (Institut Fédératif de Recherche sur les Économies des Sociétés Industrielles), la Maison de la Recherche de l’Université de Lille III et prochainement le C3F (Centre de Compétences matériaux Courant Fort) à Maubeuge et le CERLA (Centre d’Etude et de Recherche des Lasers et de leurs Applications). 

Innovante: Recherche, transports, économie et écologie : les innovations ne manquent pas dans le Nord – Pas-de-Calais mais l’innovation ne s’arrête pas là. Notons à titre d’exemple : l’Eurotéléport de Roubaix, un équipement destiné aux entreprises pour la réception d’émissions et de communications mondiales transmises par satellite et par câble. Le nouveau contrat de Plan crée un fonds d’aide au conseil pour l’économie sociale. Il crée aussi un fonds d’innovation culturelle. 

Urbaine: Le Nord – Pas-de-Calais offre une variété extraordinaire de territoires et de pays. 20 villes de plus de 30 000 habitants, 30 villes de plus de 20 000 habitants… et une métropole lilloise de plus d’un million d’habitants à une heure de Paris, 35 minutes de Bruxelles par le TGV et 2 heures de Londres, qui donne encore plus de poids au Nord – Pas-de-Calais. 
A quelques pas du Vieux-Lille flamand, Euralille, centre international d’affaires, voit le jour en 1994. Son centre de congrès et de conférences Lille-Grand Palais est la véritable locomotive de cet ensemble. D’ores et déjà, cet établissement fait de l’ombre aux structures équivalentes du sud-est de la France. L’argument soleil ne suffit plus pour organiser des congrès ou des conférences européennes ! La géographie prend le dessus et le Nord – Pas-de-Calais devient un carrefour incontournable. 

le Nord Pas-de-Calais pittoresque

Les moulins du Nord Pas-de-Calais

Pittoresque: A côté des villes, le Nord – Pas-de-Calais offre les charmes d ses grands sites naturels allant de la Côte d’Opale (avec deux sites classés au patrimoine mondial : Cap Gris Nez et Blanc Nez), au verger de l’Avesnois. Le Nord – Pas-de-Calais, ce sont aussi les monts des Flandres, nos « montagnes » dont les seuls noms sont tellement évocateurs que nous ne résistons pas à l’envie de vous en citer quelques-uns : Mont des Cats, Mont Noir… Sans oublier les paysages du marais audomarois, du bocage boulonnais, de la plaine de la Scarpe et de l’Escaut autour de Saint-Amand-les-Eaux. Pour compléter la carte postale régionale, nous vous parlerons de notre magnifique littoral, paradis des sports de glisse.C’est ici que l’on à inventé le char à voile. Nausicaa à Boulogne est un formidable musée océanographique. Et, le Nord – Pas-de-Calais pourrait se doter bientôt, avec Gaïa, d’un musée vivant de la nature. 

Solidaire: Région d’Histoire, le Nord – Pas-de-Calais ne tourne jamais complètement la page. Porter un regard sur le passé donne la force d’aller de l’avant. Ici, on vient de classer les vieilles routes pavées pour que Paris-Roubaix, une des plus célèbres courses cyclistes au monde, garde tout son charme. Depuis la sortie du film « Germinal », le musée minier de Lewarde ne désemplit pas. Le musée portuaire de Dunkerque, le musée de la dentelle de Calais, l’Ecomusée de Fourmies sont d’autres signes d’une région en paix avec elle-même, en paix avec son passé. Les Archives du Monde du Travail, installées à Roubaix dans un ancien « château » de l’industrie textile (l’usine Motte Bossut), uniques en leur genre en France, sont un autre signe de cette quête du patrimoine. Ici, on est au pays de Jean Bart, de Robespierre, de De Gaulle, de Marguerite Yourcenar et… d’Etienne Lantier. 
Sur cette terre de mémoire, la solidarité n’est pas un vain mot. Le Nord – Pas-de-Calais se préoccupe du développement des pays en difficulté. En effet, La Région a déjà pris de nombreuses initiatives de coopération internationale en direction des pays de l’Est et du Sud : bassin du fleuve Sénégal, Centre-Viêt-Nam, Pologne du Sud, Biélorussie et notamment la région de Moghilev dont la population souffre des séquelles de l’accident de Tchernobyl. 

Terre de mémoire et de solidarité

Culturelle: Terre de mémoire et de solidarité, le Nord – Pas-de-Calais est naturellement une terre de culture. Et nous ne sommes pas peu fiers d’avoir la plus grande librairie du monde : le Furet du Nord à Lille. Depuis des années, Jean-Claude Casadesus dirige l’Orchestre National de Lille et Daniel Mesguisch La (Métaphore). Jean-Claude Malgoire et son Atelier Lyrique sont également enracinés chez nous. Le Channel à Calais, l’Hippodrome à Douai, le Bateau Feu à Dunkerque, le Manège à Maubeuge, la Rose des Vents à Villeneuve d’Ascq, la Comédie de Béthune, les Ballets du Nord à Roubaix démontrent que dans le Nord – Pas-de-Calais, la culture ne se limite pas à la capitale régionale. Les Festivals de Lille, d’Hardelot, du Touquet et de la Côte d’Opale et le Maubeuge International Théâtre sont des rendez-vous annuels très prisés. Et il faut également citer les musées des Beaux-Arts, à Cambrai, Tourcoing, Valenciennes, Calais, Arras, Saint-Omer, Douai et le Musée d’Art Moderne de Villeneuve d’Ascq. Celui de Lille, actuellement en cours de rénovation, sera une des nouvelles perles de la région. Pendant les travaux, les toiles ont été prêtées au Metropolitan Museum de New York et au Japon. Sportive: Alain Comyn a remporté en 1993 le titre de champion du monde de catamaran de sport sur le bateau « Nord – Pas-de-Calais » (la Cata world Cup). Daniel Fauché, Philippe Lot et Hélène Cortin ont aussi été sacrés champions du monde d’aviron en 1993… Et sur terre, les sportifs du Nord – Pas-de-Calais ne se débrouillent pas trop mal. Le pilote François Delecour flirte depuis deux ans avec le titre de champion du monde et vient de remporter le prestigieux rallye de Monte Carlo. Le meeting d’athlétisme en salle de Liévin est le plus prestigieux au monde. Celui de Villeneuve d’Ascq en plein air attire chaque année les plus grandes et les plus grands athlètes mondiaux. 

Traditions du Nord Pas-de-Calais

Vivante: Le Nord – Pas-de-Calais est le pays des géants, des carnavals, des braderies et des ducasses. Le plus grand des carnavals, celui de Dunkerque, mobilise pendant plusieurs semaines des dizaines de milliers de danseurs et de « carnavaleux ». Unique et inoubliable, la braderie de Lille réunit, chaque premier week-end de septembre, un million de personnes venues des quatre coins de l’Europe pour faire l’affaire du siècle. Celle de Lille est la plus connue mais 1300 braderies et ducasses (les fêtes foraines) se tiennent chaque année dans la région. On compte aussi par centaines les fanfares, les harmonies et les chorales. Les très nombreuses bières régionales et les traditionnelles moules-frites accompagnent nos fêtes. La gastronomie traditionnelle de la région est riche : le waterzoï, le potjevlesh, la tarte au maroilles sont quelques grands noms d’un patrimoine culinaire original. 

Carnaval du Nord Pas-de-Calais

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.