La pose d’un détecteur incendie peut être complexe et doit être faite avec rigueur. Il faut veiller à positionner les détecteurs de fumée au bon emplacement et à les fixer correctement pour que leur fonctionnement soit parfait. Certains endroits sont aussi à éviter car leurs spécificités pourraient nuire au bon fonctionnement du produit.

Les emplacements qu'il faut équiper

La meilleure solution est de sécuriser toutes les pièces de la maison avec un détecteur de fumée différent. Néanmoins, l’obligation légale ne porte que sur 1 détecteur de fumée par appartement ou maison. Dans ce cas, il est recommandé de fixer le détecteur à un endroit central, communiquant avec plusieurs espaces de l’habitation. Pour une maison ou appartement sur plusieurs étages, il est très vivement conseillé d’avoir au moins un détecteur à chaque étage.

Installation du détecteur avertisseur autonome de fumée

Pour détecter un début d’incendie rapidement, le détecteur incendie doit être installé de manière correcte. La position idéale est au plafond. Pour une fixation au plafond, le mieux est le centre de la pièce. Dans le cas où cette position est difficilement accessible ou déjà occupée pour un luminaire, il faut placer le détecteur avertisseur autonome de fumée à au moins 15cm du mur le plus proche et à au moins 15cm du lustre en question ou d’un autre éclairage. Si une installation au plafond n’est pas envisageable ou impossible, la fixation du détecteur avertisseur autonome de fumée en hauteur sur un mur est acceptable mais non conseillée.

Pièces à risques

Certains emplacements ne conviennent pas à la pose d’un détecteur incendie. Dans la majorité des cas les pièces qui dégagent régulièrement des fumées ou des poussières sont à éviter par exemple la cuisine, un garage, un atelier de bricolage, etc. Les zones à forte humidité comme la salle de douche ne doivent pas non plus être équipées. Il existe également des appareils particuliers qui ne doivent pas être à coté d’un détecteur avertisseur autonome de fumée pour ne pas en altérer le fonctionnement. C’est le cas d’un climatiseur qui rendraient le détecteur incendie complètement inopérant en l’empêchant de capter les particules de fumée d’un début incendie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.