lutte antiparasitaire

L’un des problèmes les plus difficiles auxquels les sociétés de gestion d’appartements et d’immeubles font face est l’infestation de ravageurs. Dans la grande majorité des bâtiments construits avant 1980, une des unités aura un jour à subir des problèmes parasitaires. Ces problèmes sont un vrai fléau, surtout dans les villes où les insectes sont très présents comme Montréal ou Mexico.

La lutte antiparasitaire intégrée pour les appartements

Les gestionnaires d’appartements devraient envisager la mise en œuvre d’un programme de lutte antiparasitaire intégrée et ce , dès la mise en chantier. La lutte antiparasitaire intégrée est une approche étape par étape qui se révèle être très efficace. Au lieu de simplement vaporiser de l’insecticide, un examen approfondi est fait en premier pour déterminer la meilleure ligne de conduite. Voici les étapes qui doivent être suivies:

Inspection

Inspecter l’environnement. Essayez de déterminer où les ravageurs se sont introduits et pourquoi ils viennent. Y a-il une fissure ou une crevasse qu’ils utilisent? Y at-il un problème d’humidité? Les conditions sanitaires sont-elles adéquates?

Identification des nuisibles

Identifier les organismes nuisibles est une étape très importante. Si vous n’êtes pas sûr de quel type d’insecte vous avez trouvé, contactez votre bureau local de gestion parasitaire et demandez que l’identification des insectes se fasse (les employés de ces installations sont généralement très bien informé sur les ravageurs dans leur région). Les rongeurs sont habituellement facilement identifiés en regardant des photos des ravageurs à des fins de comparaison et par la région où ils se trouvent. Si cette étape est sautée ou le parasite nuisible est mal identifié, la gestion antiparasitaire peut échouer.

Surveillance

Surveiller les zones qui sont soupçonnées d’être infestées. Mettre des plaquettes ou des pièges à ressort pour les rongeurs et les petits insectes. Cela aidera à identifier quels endroits doivent être traités.

Exclusion

Tous les points d’entrées trouvées lors de l’inspection doivent être considérés. Les fissures et les crevasses peuvent être scellées avec une tresse de cuivre Stuf-Fit ou de la mousse de polyuréthane noir. Le bourrelets d’étanchéité autour des portes et des fenêtres doivent être remplacés. Les scellages sur les fenêtres doivent être remplacés si de minuscules insectes sont capables de ramper à travers. Également, calfeutrez autour des plinthes et les fissures autour des cadres de portes et fenêtres pour empêcher les insectes de pénétrer dans l’appartement à travers les murs.

Assainissement

De nombreux rongeurs et les insectes sont attirés par les zones où l’assainissement n’est pas adéquat. Les zones sanitaires comme par exemple, la salle de bain, doivent être maintenus propres et régulièrement nettoyées. Les poubelles d’intérieur doit être vidée et lavée souvent car la moisissure peut facilement s’installer. La moisissure est l’une des principales raisons de l’apparition de parasites auxquels les exterminateurs doivent faire face. Les comptoirs et les planchers doivent être correctement nettoyés tous les jours, surtout si des dégâts ont eux lieu. Il est primordial que les arbustes et les plantes soient bien entretenus afin d’éliminer animaux rongeurs comme les souris ou les écureuils. Toutes les conditions d’humidité telle que des tuyaux qui fuient ou un mauvais drainage doit être vérifiées. Votre exterminateur peut s’occuper pour vous de ce genre de travaux.

Traitement des nuisibles

Selon le type de parasites dont vous allez devoir traiter, il existe de nombreuses méthodes. Par exemple, pour les petits insectes comme les fourmis, les spécialistes en extermination utilise la majorité du temps de simple insecticide. Cependant, lorsque votre maison est totalement envahit et que les insecticides ne sont d’aucun recours, les exterminateurs peuvent utiliser des techniques plus radicales comme les tentes thermiques.

En raison de la facilité avec laquelle les parasites peuvent se déplacer entre les unités et les bâtiments, il est de la plus haute importance de bien inspecter et traiter chaque unité du bâtiment, mais s’il n’y a aucun soupçon d’infiltration. Un rapport écrit doit être fourni aux locataires expliquant ce que l’exterminateur à l’intention de faire, quel type de produits chimiques ou de pièges sont utilisés et où les pièges ou les insecticides ont été placés. Les instructions, les précautions ou suggestions doivent être laissés sur le rapport ainsi.

Informer le personnel et les locataires au sujet des procédures

Tout le personnel et les locataires du bâtiment doivent être au courant des procédures qui seront mises en place afin de venir à bout des parasites. L’équipe d’exterminateurs connaît très bien son métier et possède beaucoup d’expérience. Par exemple, si le bâtiment comporte 40 logements, l’exterminateur devra aller de portes en portes afin de rassurer les locataires et surtout, de leur indiquer les différentes marches à suivre afin de contrer le problème parasitaire auquel ils font face

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.