Thé vert pour maigrir

Le thé vert est le  breuvage aux multiples bienfaits  par excellence !  Consommé depuis des siècles au Japon et aux Indes, il nous provient à l’origine de Chine et s’est aujourd’hui répandu dans le monde entier, pour devenir après l’eau, la boisson la plus consommée. Il est indéniablement plus sain et moins toxique que le café à condition de le consommer avec raison. Shen Nong Ben Cao Jing, médecin chinois, avait qualifié les saveurs du thé d’amères, sa texture de douce et fraiche et ses bienfaits capables de  combattre la fatigue, de stimuler le corps et la vision, de  maigrir. Ses méridiens cibles sont le foie, le cœur, l’estomac, la vessie et le gros intestin.

Thé vert pour maigrir

Des études épidémiologiques ont par ailleurs démontré  que le thé vert, puissant antioxydant,  était capable de stopper les processus cancérigènes. Il aurait été prouvé de ce fait que les cancers du foie, de l’estomac, du poumon, du pancréas, de l’œsophage, du sein et de la peau étaient moins répandus  chez les japonais, les chinois et les coréens qui consomment souvent du thé vert.

Mais ce n’est pas tout ! Des médecins  chercheurs ont révélé cette fois ci que ceux et celles qui consommaient du thé vert en grande quantité, à raison de cinq tasses de thé par jour,  tendaient à vivre plus longtemps, à l’abri des problèmes cardiaques. Aussi, le thé vert grâce à ses effets antigrippal et antibiotique, a une action anti-thrombotique  et contribue efficacement à réduire la tension artérielle et à prévenir les maladies coronariennes.

Estimés à plus de 3000 variétés, qu’ils soient verts, blancs, noirs, fumés, semi-fermentés, compressés ou parfumés, Tous les thés  proviennent de la même plante, d’origine chinoise rappelons le et non pas indienne,  la Camellia Sinensis.

Ce sont en fait le mode de culture et de préparation, l’époque de la  récolte, le climat, le sol, l’altitude qui modifient la qualité et la texture du thé. Les thés ayant subi peu de transformations et manipulations après la cueillette, gardaient toutes leurs qualités, leur arôme  et leur teneur en vitamines et polyphénols.  C’est d’ailleurs pour cela que certains préfèrent de loin les thés non fumés, non pressés et non fermentés, jugés meilleurs pour la santé

Le thé vert clarifie la tête et les yeux, atténue les méfaits dus à un excès d’alcool, dissipe la stagnation d’aliments (surtout les graisses animales et les huiles végétales) favorise l’élimination urinaires

C’est la raison pour laquelle il est indiqué en cas de Céphalée, d’hypersomnie, de confusion mentale, de nausées, de douleurs épigastriques et abdominales, de perte d’appétit, de toux accompagnée de mucosités abondantes, de dysurie, oligurie,

Un sachet de 100 g de thé vert contiendrait  environ 300 mg de vitamine C, 100 mg de vitamine E, 11 mg de vitamine B, 15 mg de Bétacarotène (Provitamine A), 3% de Caféine, 35% de Polyphénols (antioxydants)

Le thé est  à consommer en infusion, il faudrait en boire en moyenne 10 g par jour pour bénéficier de ses propriétés thérapeutiques et pour maigrir. Les modes de préparation diffèrent, pour une action anti diarrhéique ou pour guérir des entérites chroniques ou aigues, préparez un thé fort,  très concentré  et amer, en faisant bouillir  à feu doux 10 g de feuilles de thé dans 200 ml d’eau

Il seras aussi votre meilleur atout pour maigrir tout en dégustant une boisson chaude et délicieuse !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Manu de Cambrai dit :

    Comment lutter contre la rétention d’eau ?

    • News de France dit :

      Les aliments que nous consommons quotidiennement nous apportent de 3 à 5 g de chlorure de sodium. (Sel contenu dans les aliments) si on y ajoute 12 g de plus lors de la cuisson et de l’assaisonnement, ça nous fait un total quotidien d’environ 15 g alors que 5 g seulement suffisent. La rétention d’eau c’est quand l’organisme est incapable d’éliminer tout ce sel consommé en excès, le corps retient l’eau sous forme d’œdèmes, à savoir un litre d’eau retenu pour 9g de sel.

      De plus, les changements hormonaux liés au cycle menstruel ou encore le stress sont est aussi susceptibles de provoquer de la rétention d’eau.
      À vous maintenant d’adopter des mesures hygiéno-diététiques pour lutter contre la retention d’eau
      - Premièrement et avant toute chose, il vous faudra boire de l’eau en grande quantité pas moins d’un litre et demi par jour, et aléatoirement des substances diurétiques telles que le café et le thé vert. Mais il vous faudra SURTOUT limiter voire supprimer votre consommation de sel, n’en rajoutez pas à vos préparations et choisissez parmi les aliments ceux qui sont naturellement les plus pauvres en sel. Il serait également judicieux d’exclure les charcuteries (dont le jambon) et les conserves. Le fromage est également un aliment riche en sel, il convient de le restreindre. Ne vous privez pas non plus jusqu’à cuisiner des plats fades et sans saveurs ! Pensez à utiliser herbes et aromates, aliments sapides, et techniques de cuisson préservant le goût tels que la cuisson à la vapeur ou en papillote.

      - Activez-vous le maximum, faites de la marche durant 45 minutes au moins. Et si vous êtes adepte de la sieste après le déjeuner, surélevez vos jambes de manière à ce que vous soyez détendus et à ce que vous favorisiez la circulation de retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 17 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.