Régime : Le soja à la loupe

On entend très souvent que le soja est l’aliment santé phare, surtout pour les végétariens qui y trouvent une alternative végétale de qualité !

soja dans un régime

Le soja est en fait une légumineuse qui nous provient d’Asie orientale, c’est en quelque sorte un haricot dont les graines sont consommées cuites ;  transformées, ces graines nous donnent le tofu que l’on prépare selon les mêmes principes que le fromage blanc, ou encore  le Tonyu (jus de soja) qui ne contient pas de lactose et qui peut très bien  remplacer le lait  et convenir pour les personnes intolérantes, toutefois la consommation de lait est à limiter pour la femme enceinte aussi bien que pour le nourrisson.

Additionné de riz, le soja a une valeur alimentaire analogue à celle de la viande et a été appelé en Chine «  la viande du pauvre ». Au japon on en retire une sorte de beurre, le Mido, une sauce piquante, le Tamaris, employée comme condiment, et l’Okara dont on peut faire de la pâtisserie.

Ce qui rend les fèves de soja  particulièrement utiles pour l’alimentation humaine est leur richesse en protéines, dont la composition se rapproche de celle des protéines animales. Leur usage est très précieux sinon indispensable aux végétariens intégraux.  En effet, le soja est comparable à la viande, aux poissons et aux œufs, de par sa teneur en protéines qui contiennent à leur tour les acides aminés polyinsaturés, indispensables à la constitution des cellules nerveuses, il contrôle les troubles du système nerveux et freine la formation des calculs biliaires.

Ainsi, une livre de soja contient autant de protéines et de lipides que 28 œufs ! C’est l’aliment qui, après l’œuf, est le plus riche en lécithine, important corps gras phosphoré présent dans toutes les cellules et surtout celles du cerveau.

Et ce n’est tout ! Ces précieuses graines de soja renferment du fer qui oxygène les tissus, le phosphore qui a un rôle dans la croissance osseuse,  de l’iode, du potassium nécessaire à la régulation hydrique de l’organisme, du magnésium qui lutte contre le stress, du cuivre puissant anti-infectieux, le zinc parfait antioxydant . En plus de refermer des vitamines du groupe B, indispensables à la transformation des sucres en énergie, il favorise l’absorption des vitamines A, D, E.

Grâce à son effet hypocholestérolémiant, le soja diminuerait le taux de LDL cholestérol, autrement dit du mauvais cholestérol, susceptible d’entraîner des maladies cardio-vasculaires. Le soja combat également les triglycérides (graisses) et augmente le taux de bon cholestérol, il prévient aussi de l’ostéoporose et stoppe les bouffées de chaleurs, grâce aux isoflavones.

D’un point de vue calorique, comparé à la viande,  le tofu n’apporte que 120 Kcal pour 100g, contre 203 Kcal pour la viande. Attention toutefois pour les personnes anémiés, qui ne doivent pas en abuser au risque d’avoir des carences en fer. Le soja étant pauvre en calcium, il existe désormais des jus de soja enrichis en calcium, tel que le Soja Calcium Gerblé.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.