Le régime hypocalorique: des calories en moins

Le régime hypocalorique est un régime qui consiste à diminuer les apports en énergie dans les repas que l’on absorbe. En vertu de quoi, il est également appelé le régime « brûle-graisse » ou le régime à « faible calorie ».

Le régime hypocalorique késako

Les principes de base

Le principe de base du régime hypocalorique consiste à manger moins mais en mangeant mieux. Il peut-être défini comme un régime naturel, c’est le régime diététique de référence.  Il ne s’agit pas dans ce cas-ci de jeûner ou de se priver mais de maigrir naturellement en réduisant la quantité des calories dans ce que l’on mange, notamment des lipides et des glucides. Par conséquent, il faudra contrôler la teneur des sucres rapides premièrement parce qu’ils vous donneront encore plus faim, des matières grasse parce qu’ils iront directement sur votre taille et des boissons alcoolisées. Ce genre de régime même simple ne doit cependant pas être pris à la légère. Le régime à faible calorie est différent pour chaque personne, il est par conséquent obligatoire de consulter l’avis de votre médecin ou mieux, d’un diététicien avant de l’entamer. Ce dernier définira en fonction de votre poids et de votre santé, l’objectif calorique autorisé en une journée. L’apport énergique nécessaire varie entre 1000 à 1500 cal/jour. Ainsi, vous brûlez des graisses tout en tenant compte de votre santé et sans pour autant être tailladé par la famine.

Les avantages

Le régime hypocalorique permet une alimentation saine et équilibrée, complète et variée. Puisqu’aucun aliment particulier n’est interdit dans votre assiette, vous mangerez ce que vous voudrez à condition de ne pas dépasser les quantités permises. En adoptant un régime à faible calories, vous gérez vous-mêmes votre régime en équilibrant vos repas. Si vous avez mangé peu au repas précédent, vous pouvez vous permettre un écart dans le suivant. Et dans le cas contraire, vous réduisez votre menu en fonction de ce que vous avez mangé la dernière fois.

Puisque vous ne vous privez pas, le régime coupe-faim diminue les envies de grignoter ou de manger à tout bout de champ. Ce régime vous permet de connaître l’apport nutritif de chaque aliment ce qui vous aidera à stabiliser votre poids une fois votre régime terminé. Par ailleurs, vous pourrez découvrir un nombre varié de plats diversifiés, évitant ainsi la monotonie dans les menus. Entre autres, le régime hypocalorique est parfaitement adapté à la vie professionnelle et ne cause pas des coups de fatigues.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Mon coach minceur dit :

    Suivre un régime hypocalorique signifie généralement consommer 1000 à 1500 calories par jour. Cela crée un déficit calorique pouvant entraîner une perte de poids. Cela peut être efficace, mais cela nécessite beaucoup de discipline pour que cela fonctionne et soit en sécurité. Idéalement, vous devriez faire appel à un nutritionniste ou à un médecin pour ne pas restreindre votre apport calorique ni manquer de nutriments essentiels.

    Les scientifiques étudient les régimes hypocaloriques depuis les années 1980, en étudiant les allégations selon lesquelles ils pourraient ralentir le processus de vieillissement . Pour perdre du poids, la science est simple: absorbez moins de calories que vous n'en brûlez (par le biais de la vie quotidienne et d'exercices délibérés) et vous perdrez du poids.

    Cependant, ce n'est pas parce que la science est simple que suivre le régime est simple. Il faut de la planification et des efforts pour surmonter les signaux de faim et s’assurer que ces 1 000 à 1 500 calories suffisent à alimenter le corps et à contenir les bons nutriments. C'est pourquoi un régime hypocalorique n'est pas une bonne idée pour les femmes enceintes ou qui allaitent (qui ont besoin de suffisamment de calories pour subvenir aux besoins de leur bébé), ainsi que les athlètes (qui ont besoin de suffisamment de calories pour effectuer leur travail).

    Comment ça marche

    Avant de commencer un régime hypocalorique, il est toujours judicieux de subir un examen physique, en particulier si vous avez des problèmes de santé tels que l'hypertension artérielle ou l'hypercholestérolémie. Mesurez votre composition corporelle et décidez de vos objectifs. Par exemple, vous pouvez mesurer votre indice de masse corporelle (IMC) et votre tour de taille, deux mesures autres que le poids pouvant montrer vos progrès.

    Ensuite, déterminez votre besoin quotidien en calories. Cette étape sera différente pour tout le monde et changera même pour vous avec le temps. Déterminez le nombre de calories dont vous avez besoin chaque jour pour maintenir votre poids actuel, puis réduisez ce nombre de 100 à 500 calories. C'est bon de commencer lentement avec juste une petite réduction de calories. Après tout, il s’agit d’une modification du mode de vie. Si vous êtes trop exubérant au début, vous pourriez trouver la restriction en calories trop difficile par la suite.

    Puisque vous réduisez votre apport calorique, vous devez vous assurer que chaque calorie compte. C'est pourquoi il est important de choisir des aliments riches en nutriments. Les aliments riches en fibres vous aident également à vous sentir rassasié.

    Ressources et astuces

    Pour compter les calories, vous devez savoir combien de nourriture vous mangez à chaque repas. Commencez avec une balance de cuisine et des tasses à mesurer et mesurez toutes vos portions, au moins jusqu'à ce que vous soyez à l'aise pour estimer vos portions visuellement. N'oubliez pas que vos boissons peuvent également contenir des calories, vous devez donc mesurer ce que vous buvez.

    Vous augmenterez vos chances de succès si vous gardez une trace de tous les aliments que vous mangez. Conservez votre journal alimentaire dans un cahier ou avec une application telle que MyFitnessPal ou celle fournie avec un moniteur de forme physique tel que Fitbit ou un site de régime en ligne. Ceux-ci peuvent garder une trace de vos calories et également évaluer votre alimentation quotidienne pour la valeur nutritive. Un journal alimentaire vous permet également de connaître les habitudes susceptibles d’interférer avec la perte de poids, telles que l’utilisation de nourriture pour votre confort ou comme récompense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + vingt =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.