Conseils pour dénicher un bien immobilier dans l'ancien

Cela ne vous agace pas de voir s’évaporer en fumée votre loyer, vous souhaitez devenir possesseur. Comment organiser votre recherche et apprécier au mieux l’état de la maison ou de l’appartement convoité ? La recherche d’une résidence peut très vite se révéler assez laborieuse, surtout si l’on se disperse énormément.

acheter immobilier ancien

Les antécédents à toute démarche

Il est tout d’abord souhaitable que vous définissiez le budget au-delà de laquelle vous déclinerez tout rendez-vous. Ce n’est pas si aisé ! Nous souhaitons tous de plus grand, de plus magnifique, etc. Mais il faut pouvoir se limiter ! Une fois connues le plafond de votre porte-monnaie examinez les annonces soit sur Internet ou alors dans un journal. Examinez alors si, dans le secteur géographique où vous espérez acquérir votre logement, les prix vous permettent de déboucher au type de bien recherché. Ou c’est le cas et tout est bon, ou vous devrez chercher un compromis. Vivre à cet endroit mais se procurer plus petit, moins agréable, ou au contraire : chercher le même logement mais trouver un logement moins onéreuse.

La préférence des visites

A présent que votre préférence est éclairci, vous pouvez commencer à examiner les annonces. Avec un peu d’habitude, vous apprendrez à décoder entre les mots des annonces. Pas d étage, pas d’ascenseur et un prix pas très élevés, voila sans doute un rez-de-chaussée. ‘ Bien desservi à 1 km Marignane. et bretelle autoroute, tranquille. . . ‘ La personne a beau écrire ‘ calme ‘, il est présumable que l’on distingue le vacarme des avions et voitures. ‘ Maison direct bord rivière ‘ : est- ce submersible ou pas ?, etc.

L’appel du propriétaire

Avant de prendre rendez-vous pour une visite, demandez à votre propriétaire toutes les questions qui surgissent à l’interprétation de son annonce.

Le repérage

Une fois ces renseignements obtenus, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous ou, dans le cas contraire, à indiquer au propriétaire que son bien ne coi pas à votre recherche.

Une autre issue, très simple, car elle a l’avantage de ne pas déranger les personnes, consiste à demander tout bonnement l’adresse du bien . Vous pouvez ainsi vous y rendre et vous faire une opinion tant de l’environnement que de la construction.

Vous pouvez d’ailleurs, demander au propriétaire d’avoir l’amabilité de vous adresser une copie du plan de son habitation.

Si les informations obtenus sont de nature à vous faire prendre un rendez-vous pour une visite, voici quelques explications.

Pour suivre complètement le déroulement habituel d’un achat, nous envisageons deux visites. La première permet de prendre connaissance de et d’effectuer un tri qui vous conduira à ne choisir qu’un, deux ou trois logement, pour lesquels vous réclamerez une seconde visite.

La première visite :

Mieux vaut arrivez en avance. Cela vous donnera l’occasion de prendre conscience de l’environnement immédiat et des parties communes de l’habitation.

CONSEIL

Quelque part, fréquemment au rez-de-chaussée (ou sur le plan d’évacuation incendie du logement, vous trouverez une note signée du syndic de copropriété. Prenez les coordonnées qui s’y trouvent notées. En téléphonant à ce syndic, vous pourrez réclamer une foule de renseignements : quels travaux sont votés, quels travaux sont anticipés mais pas encore décidés, quel est l’état de la toiture, quelles sont les charges mensuelles, etc. Par ailleurs, sachez que le vendeur est tenu de rapporter à votre connaissance le carnet d’entretien de l’immeuble aussi que le diagnostic technique.

Faite un tour rapide

Vous voilà actuellement en présence du ou des possesseurs. Si le logement est encore habité, inutile d’inspecter tous les recoins et placards dès votre arrivée. Tenez-vous-en juste à repérer les lieux et à appréhender l’état complet du logement.

Piège à éviter

Pour ce repérage, regarder d’abord l’état du plafond (c’est généralement l’oublié et pourtant l’on y détecte les traces d’humidité, les anciens cloisonnements.), puis reporter toute votre attention aux murs et fenêtres. Là, il faut absolument éviter de se laisser séduire par l’ambiance.

Voici les éléments qui doivent vraiment être pris en compte.

Une bonne distribution

Que voulons nous dire par là ? Des sanitaires à coté des chambres et si possible séparée du séjour et de la cuisine. Cette même cuisine doit se trouver à coté du salon et pas très éloigné de l’entrée pour ranger ses courses dans de bonnes dispositions. On entend enfin par bonne distribution des pièces de tailles proportionnées à leur utilité. Pas sur un ex-placard ni une une salle de bain immense installée dans une ancienne chambre ne sont la panacée, pas plus qu’une chambre tout en longueur. Quant aux longs couloirs, ce sont des mangeurs d’espace.

Info pratique

En domaine d’habitation, et principalement dans les grandes viles, tout acquéreur est très attentif au rapport prix/nombre de mètres carrés. C’est du ‘ 4 200 € le mètre carré alors qu’un autre appartement est proposé à 4 800 € .Cela fait une grosse différence. … ‘ Cette réflexion, souvent entendue, ne tient pas compte de l’attribution de l’habitation. Si celui-ci contient de nombreux mètres carrés inutiles (par exemple sans fenêtre), son prix au mètre carré est moins intéressant qu’un autre, plus cher mais bien concu.

Une bonne clarté

L’illumination dépend de l’exposition. Pour un appartement, une exposition est-ouest est le meilleur choix que une orientation sud-nord (dans ce cas, une facade sera très illuminée et l’autre très froide).

Une bonne lumière est aussi le produit de la combinaison : étage/proximité du voisinage ; un rez-de-chaussée donnant sur un grand jardin sera encore plus lumineux qu’un étage plus élevé avec sur une minuscule cour.

A savoir

Si un appartement mal éclairé plaôt malgré tout, vous pouvez renforcer sa luminosité en posant de grands miroirs sur le mur face aux fenêtres ou en cherchant des endroits (par exemples renfoncement de fenêtres) pour y poser des néons ‘ lumière du jour ‘ camouflés. En résumé, sachez qu’il y a des stores californiens (à lamelle large et verticale) qui imite les miroirs qui agrandissent le logement et en accroissent la luminosité.

Derniers points

Demandez quel est l’état des cheminées. Parfois, elles ont été supprimées ou leur conduit a été bouché et elles ne pourront plus fonctionner, mais un amoureux du coin du feu pourra se connecter sur un conduit existant facilement.

Faites attention au bruit. Lorsque vous avez terminer votre discussion avec le vendeur, il y a t-il du bruit ? Si il y a trop de bruit, demandez que l’ont fasse le silence afin de bien appréhender la situation. Et pensez à ouvrir une fenêtre.

En résumé, examinez que la porte d’entrée est blindée ou si quelque autre système de sécurité existe.

Bien entendu, si l’habitation vous a ravi, vous aurez, au cours de votre visite, effleuré la difficulté de la libération du logement, ce qui vous conduira à examiner subtilement la question du prix (désirez-vous partir parce que vous avez retrouvé une autre habitation, êtes-vous empressé de déménager. . . savez-vous déjà un ensemble de contre-propositions concernant ce logement. . .). Ces questions et leurs réponses vous pourrez savoir si vous pouvez prévoir une négociation, et plus si elle est souhaitable.

Seconde visite

Franchement, ce logement vous charme bien? N’hésitez pas à vous promener dans le quartier, pour savoir s’il y a des écoles, des commerces des transports etc… Promener vous le jour et la nuit pour apprendre à connaôtre l’habita.

Encore la première visite pouvait être rapide (si, par exemple, l’appartement ne vous correspondait pas du tout), encore un second rendez-vous doit vous permettre une connaissance approfondie de l’habitation que vous allez acquérir.

Examiner chaque salle à la loupe.

Les murs

Soulevez un tableau pour voir que les revêtement ne sont pas au-dessus. Dans ce cas, le mur est à réparer, sauf s’il s’agit d’un mur en peinture, un peu jauni et que l’on peut minutieusement laver.

Les fissures inquiètent énormément les acquéreurs. En fait, le plus souvent les fissures n’ont vraiment rien de dangereux. Il faudra les boucher méticuleusement puis reposer le revêtement désiré, mais n’ayez pas de crainte pour la solidité du le bâtiment.

En revanche, si les murs porteurs exposent des fissures, là, danger.

peuvent toujours vous renseigner le syndic de copropriété mais aussi à l’architecte,ou bien à la Ville (projet d’arrêt de péril sur le bâtiment, etc).

Dernier problème qui trouble fortement : l’humidité. De deux choses l’une : ou elle émanent d’une fuite ou elle provient de l’absence d’aération. Dans le premier cas, il faut trouver le commencement de la fuite, la boucher, laisser sécher pendants un mois le mur endommagé, et installer un revêtement.

Dans le second cas, trouver comment sont ventilées les pièces dites humides, c’est-à-dire la salle de bains et la cuisine. Couramment, elles sont équipées d’une ventilation haute et une basse permettant à l’air de passer. Mais comme en hiver cela provoque une arrivée d’air froid, il y a beaucoup de qui obstruent la ventilation basse.

Coté sols

Les anciens sols peuvent ne pas être plans ou avec plusieurs bosses.

C’est désagréable et très dur à rattraper, sauf à certain frais. Dans les autres cas il n’y a que le revêtement du sol qui est en mauvais état. Si le logement qui à était vendu est équipé de meuble, après déménagement, plusieurs parties sont d’apparence en meilleur état que d’autres. Nettoyer la de moquette pourra rattraper ces différences, mais il rendra la moquette plus fragile à la saleté.

Les plafonds

marques d’humidité (il faut en comprendre la raison), peinture craquelée, présence de moulures conférant à la pièce un côté recherché mais complexifiant d’éventuels recloisonnements, …

Les huisseries

Une fenêtre mal entretenu est facile à voir. Il ne faut pas oublier de regarderVérifiez également les} portes. Si les porte sont abimées normalement le reste du logement est abimé. Seule la porte d’entrée présente différentes options qui vont de la porte blindée, à la porte classique avec verrou et serrure.

Les réseaux

Dans un logement passent généralement trois réseaux :le gaz, l’électricité et l’eau.

Vous pouvez ouvrir un robinet d’eau chaude et remarquer que l’eau coule normalement et avec un débit correct. Renseignez vous aussi sur la chaudière (quel âge a-t-elle ? } Est elle sous un contrat d’entretien, quelle est la date d’expiration ?) et de vérifier l’état des sanitaires et de la robinetterie.

L’électricité est plus compliquée à regarder. demandez de vous renseigner sur ce qu’il a fait de ses propres mains (ce qui se trouve souvent être du bricolage bâclé.

A SAVOIR

A chaque fois que les fils passent sous des moulures en bois, ou bien-que vous découvrez des fusibles ou des interrupteurs en porcelaine, vous vous trouvez face à une électricité qu’il va falloir totalement renouveler.

CONSEIL

Regardez le genre des branchements aux appliques ou aux plafonniers. Il sont en plastique, la couleur des câbles est noir, bleu, rouge, grise, orange ou violet, dans ce cas, vous vous trouvez face àune installation récente.
Toute installation bien faite est composé de 8 à 10 fusibles.

Le gaz

. Vous téléphonerez dès votre déchargement fini un agent GDF pour renouvelez votre abonnement et pour demander si tout est conforme. Le chauffage individuel au gaz est surement le plus agréable néanmoins les appareils (chaudière, cuisinière, tuyaux) doivent être contrôler régulièrement.

Les annexes

Très fréquemment,une habitation est vendu avec une cave. Allez la visiter pour savoir son état, sa taille. En même temps, vous pourrez voir le ou les parkings et les éventuelles chambres de service.

CONSEIL : précaution FINALE

La veille de l’acte authentique, vous pouvez refaire une visite de l’appartement. Vous examinerez ainsi que le logement à était vidé, ou que, les les meubles laissé par le propriétaire n’ont pas été enlevés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.