Paris est l’une des plus célèbres villes au monde. Elle offre de nombreuses opportunités d’affaires, et ce dans tous les secteurs d’activité. L’un des plus florissants est sans doute le secteur de l’immobilier. En effet, investir dans l’immobilier locatif à Paris peut vous permettre de rentabiliser à long terme. Mais, il est important de faire le bon choix quant au bien immobilier et aussi de suivre un certain nombre d’étapes pour la mise en location. Retrouvez donc dans cet article les démarches à suivre pour louer un appartement de prestige à Paris.

louer un appartement de prestige à Paris

Faire le choix quant à l’option qui vous convient

Pour la mise en location d’un appartement de prestige à Paris, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez décider de louer votre appartement vide ou meublé. Si vous décidez de le louer meublé, il est impératif que vous équipiez ce dernier de mobilier de luxe afin de faire ressortir le côté prestigieux de votre appartement. Ce qui lui donnera une plus-value.

Il est également possible de louer votre bien de façon saisonnière ou à long terme. Dans le cas d’une location saisonnière, il s’agit souvent des maisons de vacances. Dans tous les cas, pour vous décider, vous devez tenir compte de la demande dans la zone où se situe votre appartement de luxe.

Assurez-vous de l’état du logement

Les consignes de décennie imposées par la loi voudraient qu’un bien immobilier constitue un logement décent. Dans le cas d’une maison de luxe, le problème ne se pose généralement pas à ce niveau. Cependant, la notion d’appartement de luxe est relative. Vous devez donc prendre toutes les mesures qu’il faut.

En dehors des consignes décennales, vous devrez faire réaliser un diagnostic immobilier. Celui-ci prend en compte : le DPE, l’ERNMTK, le PPR, les risques d’exposition au plomb, le diagnostic électricité et gaz, etc. Pour vous assurer de ne rien laisser passer, faites appel à un diagnostiqueur.

Fixez le loyer

Pour louer un appartement de prestige à Paris, il est important de fixer un loyer qui attire les locataires, mais qui vous permet également de rentabiliser. Dans ce cas, la première des choses à faire est d’étudier les tarifs des concurrents. Il est important que vous ne soyez pas en décalage avec le marché concurrent.

De façon générale, la fixation du prix de location de luxe à Paris, dépend des paramètres que sont : la qualité du mobilier si vous optez pour une localisation meublée, la surface habitable. Aussi, vous devez tenir compte de la situation géographique de votre appartement. S’il est en plein cœur de Paris ou dans les périphéries.

Trouvez un locataire

À ce niveau, vous avez le choix entre passer par une agence immobilière ou le faire vous-même. Si vous préférez la solution la plus simple, il vous suffira de contacter un spécialiste qui se chargera de tout le reste.

Par contre, si vous décidez d’assurer vous-même la location de votre appartement, il existe plusieurs astuces. Faire de petites annonces bien rédigées, passer par des sites spécialisés, créer votre propre site, faire confiance au bouche-à-oreille, etc.

Pour les sites, il est important que vous preniez des photos qui mettent en valeur votre appartement.

Une fois que toutes ces dispositions sont prises, vous recevrez sûrement des demandes et forcément, vous devrez procéder à des visites. Pendant ces visites, vous devez mettre en avant les points forts de votre logement, en donnant tous les détails possibles.

Par ailleurs, vous devez faire un choix minutieux quant à vos locataires, en vous assurant qu’ils sont en mesure de payer le loyer.

Signez le contrat et établissez l’état des lieux

C’est la dernière étape pour louer votre appartement de luxe à Paris. Une fois le bon locataire trouvé, vous devez vous assurer qu’il a fourni tous les documents qu’il faut. Il s’agit généralement d’une copie de sa pièce d’identité, une copie des 3 derniers bulletins de salaire ou avis d’imposition, une copie de son contrat de travail ou attestation employeur. À cela, s’ajoutent une copie de son relevé d’identité bancaire (RIB), une copie de ses 3 dernières quittances de loyer ou une copie de sa taxe foncière s’il est propriétaire.

Si tout est en ordre, vous pouvez procéder à la signature du contrat de location et établir l’état des lieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =