Acheter un roadster

Soyez raisonnable : craquez pour un roadster. Les coupés-cabriolets quatre places, c'est confortable, c'est familial, c'est accueillant mais pour ce qui est des sensations de conduites, rien ne vaut un roadster. Aux esprits chagrins qui avanceront que la météo de certaines régions de France n'incite pas forcément à l'achat d'une décapotable, on fera remarquer que les spécialistes de ce type de carrosserie sont les constructeurs anglais et suédois, pas réputés pour leur sécheresse ni la douceur de leur climat.

De plus, on produit en France un des roadsters les plus attirants : le Secma F16, dont l'usine se trouve à Aniche, près de Douai dans le Nord (59). Le F16, c'est l'application du concept britannique « light is right », qui prône la légèreté avant tout. Léger, le Secma F16 l'est puisqu'il ne pèse que 560 kilos. Cela lui permet de se contenter d'un simple moteur Renault de 105 ch (essence et sans turbo) pour accélérer aussi fort qu'une Porsche. Et en évitant le malus écologique !

Certes, le confort du roadster nordiste est très éloigné de celui de la prestigieuse allemande. En terme de sensations, on est au même niveau qu'une Caterham mais pour ce qui est du prix, le F16 est imbattable : 18 300 euros ! Faut juste prévoir, la logistique pour compenser l'absence de coffre.

Dans ce cas, il existe d'autres modèles moins radicaux comme l'emblématique Mazda MX-5 qui fête cette année ses 29 bougies. Le roadster japonais a su évoluer sans jamais remettre en cause sa philosophie du jinba ittai, celle de l'osmose entre un cavalier et sa monture. Effectivement, la position de conduite est tout simplement parfaite, l'équilibre aussi, à partir de 27 800 euros, malus inclus. Pour séduire une clientèle plus large, Mazda a décliné la MX-5 en version roadster-coupé avec un toit rigide et même osé le proposer une boîte automatique. Hérésie ? Eh bien non car son maniement est des plus ergonomiques (on peut monter et descendre les rapports d'une main, donc conduire sans problème coude à la portière) et sa vitesse de passage est plus que satisfaisante. Le bonheur !

Tesla Next-Gen Roadster: prix et spécifications

Le Tesla Roadster de deuxième génération est sur le point de battre des records lors de son lancement, mais ce ne sera peut-être pas avant un moment. La supercar très attendue devrait succéder au premier véhicule de la société en 2008, mais il faudra peut- être attendre 2022 avant que les fans puissent faire un tour dans la voiture entièrement électrique.

Le Roadster était une inclusion assez surprenante dans un événement en novembre 2017 au Tesla Design Studio, qui à l'époque devait révéler le camion semi-électrique Tesla. Les plans de Musk pour le Roadster incluent de battre un certain nombre de nouveaux records, notamment des temps d'accélération de 0 à 60 mph en 1,9 seconde, de 0 à 100 mph en 4,2 secondes et d'un quart de mile en 8,8 secondes.

La supercar offrira une vitesse de pointe de plus de 250 mi / h, aidée par 10 000 Newton mètres de couple de roue de sa configuration à traction intégrale. Bien que cela puisse sembler un défi de taille, l'une des rares personnes à conduire le Roadster - le pilote d'essai Emile Bouret - a qualifié les chiffres de «conservateurs» et a déclaré que la voiture était une «arme appropriée».

Le 12 septembre 2019 , Musk a donné plus de détails sur la manière dont le Roadster formera la base de la nouvelle gamme de produits. Le «groupe motopropulseur Plaid» destiné à fournir ces performances incroyables entrera en production dans environ un an et sera lancé sur les Model S , Model X et Roadster. Le modèle 3 et le modèle Y manqueront ce coup de pouce, car ils forment l'extrémité inférieure de la gamme de produits. Musk a expliqué que «la seule chose au-delà de Ludicrous est Plaid», poursuivant son amour du film culte de science-fiction Spaceballsqui a émergé lors de la promotion de The Boring Company. Ludicrous est le nom du mode haute performance actuel des véhicules de la société, tandis que Plaid a été présenté en avant-première lors d'événements pratiques avec le Roadster.

L'un des ajouts les plus surprenants au Roadster est peut-être le package d'options SpaceX . Cela placera environ 10 petits propulseurs de fusée autour de la voiture et derrière la plaque d'immatriculation, ajoutant un récipient sous pression en composite sur le siège arrière qui contiendra l'air comprimé ravitaillé par une batterie de rechange. Le résultat sera un meilleur freinage, une meilleure accélération et une meilleure tenue de route. Musk a même suggéré que la voiture pourrait subir un test de vol stationnaire dès la fin de l'année prochaine.

La voiture a été repérée sous forme de prototype régulièrement depuis son dévoilement. Il a été repéré dans un magnifique rouge cerise, tandis qu'une apparition en septembre montrait la voiture dans un incroyable design blanc, rappelant les Stormtroopers de Star Wars :

Ces apparences ont peu montré l'intérieur, mais de rares instantanés montrent un écran tactile central incurvé géant ainsi qu'un volant de forme étrange. La roue a été présentée à la conférence annuelle des investisseurs de la société cet été. Dans un instantané désormais public, la console est configurée pour visualiser le « Plaid Mode », une autre référence de Spaceballs , qui est censée être un pas en avant par rapport au «Ludicrous Mode» inclus avec les Model S, X et 3.

D'autres utilisateurs ont pris les choses en main en photographiant la voiture dans une variété de couleurs, y compris un bleu éblouissant, un vert toxique, un argent minuit et même la nuance de vert choisie par le gouvernement australien pour rendre les paquets de cigarettes moins attrayants. Malheureusement, avec Tesla réduisant ses options de couleurs là où il le peut, ces choix exotiques peuvent rester un fantasme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.