Assurer sa première voiture : conseils pratiques

Assurer sa première voiture

Assurances jeunes conducteurs

Après l’obtention du permis, un vent de liberté souffle sur le jeune conducteur : Fini la dépendance aux transport en commun, le bon vouloir des parents ou de ses amis. S’acheter une voiture est synonyme d’indépendance….Synonyme de frais, souvent conséquents.

Les jeunes conducteurs ont une étiquette qui leur colle à la peau, et elle est prouvée statistiquement. Les chiffres parlent d’eux mêmes, les 18-24 ans représentent 22% des accidents mortels causés sur les routes chaque année. Ce constat justifie, entre autres, des tarifs élevés, selon les assurances.

Il es donc indispensable de se renseigner sur les différentes offres proposées par les assureurs, avant de jeter son dévolu sur une voiture.

Quelle assurance auto pour les jeunes conducteurs

Les titulaires du permis rose depuis moins de trois ans, lui-même bientôt transformé en carte à puce, paieront une cotisation bien souvent surtaxée. Plusieurs critères conditionnent le montant de l’assurance : l’expérience du conducteur, le modèle de voiture (ses chevaux, sa date de mise en circulation, son moteur), le type de circulation (en ville ou à la campagne) et enfin le bonus ou le malus enregistré. Autre donnée frappante, la couleur de l’automobile, les véhicules rouges entraînent chez certaines compagnies d’assurances une majoration. Pour éviter de se ruiner dans des cotisations mensuelles surélevées : il faut opter pour la conduite accompagnée, autrement dit l’AAC, l’apprentissage anticipé à la conduite. En effet, cette catégorie-là de jeunes automobilistes, jugée expérimentée, verra sa facture légèrement moins salée. Il faut donc l’envisager pour des raisons financières, mais aussi pour forger son expérience sur la route, rassurante pour la sécurité de soi-même et d’autrui. Dans ce cas-là et avant de démarrer en trombe chez le garagiste, prenez contact auprès de la compagnie d’assurance de vos parents. Si vous êtes en plein AAC, vous pourrez bénéficier du statut « deuxième conducteur » garantissant un tarif plus intéressant par la suite.

Redoublez de prudence pour éviter les malus

Ou assurer un jeune conducteur : les bons plans ?

En ayant été assuré par ce biais, la cotisation diminuera considérablement une fois que vous détiendrez votre propre voiture. Si vous n’êtes pas passé par l’option conduite accompagnée, vous pourrez tout de même vous assurer sur la voiture d’un proche comme deuxième conducteur et attendre un peu avant d’en acheter une à votre nom.

 

En commentaire :

Quelle assurance auto pour les jeunes conducteurs ?

Comment assurer sa voiture jeune conducteur ?

Quelle voiture coûte moins cher en assurance jeune conducteur ?

Ou assurer un jeune conducteur : les bons plans ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 12 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.