L’essentiel à savoir sur le lien de parenté et le test de paternité

test de paternité

Les analyses ADN ont permis de confirmer la paternité et la maternité d’un enfant. En même temps, ils ont aussi rendu possible la vérification des liens de filiation d’une même famille sur plusieurs générations. La réalisation de ce test apportera une réponse à différents besoins qui nécessite l’affirmation d’un lien de parenté.

Le lien de parenté : comment le décrire ?

Avoir un lien de parenté avec une personne signifie que vous avez des liens de famille qui ne peuvent être rompus. Ils peuvent provenir de parents par alliance issus d’un mariage, un PACS ou une quelconque union pouvant être rompue.

Tout comme la réalisation d’un test de paternité, la vérification d’un lien de parenté permet de savoir que deux personnes ont des ancêtres en commun ou qu’elles font partie de la même famille.

Le lien de parenté pour éviter la consanguinité

Prendre connaissance de son arbre généalogique aide à déterminer le degré de parenté que vous avez avec les autres descendants d’une famille. Chaque lien de parenté qui relie une génération est indiqué en fonction des degrés de parenté qui lient une personne au reste de la famille.

Par exemple, les liens de parenté de premier degré décrivent les liens familiaux entre un enfant et ses parents. Au second degré, il y a la filiation avec les petits-enfants, les sœurs frères et les grands-parents. Au troisième degré, il y a les nièces et les neveux, les oncles et les tantes, puis il y a les arrière-grands-parents. Les petits cousins se situent au cinquième degré.

L’ancêtre commun

La détermination d’un ancêtre commun ou la précision de la généalogie empêche les mariages entre cousins germains et entre frère et sœur. D’autant plus que le Code civil interdit le mariage entre des descendants de la famille jusqu’au troisième degré. En d’autres termes, il est interdit d’épouser l’un de ses cousins germains, son gendre, ses beaux-parents, son frère ou sa sœur.

L’importance du test de parenté

L’analyse de lien de parenté est similaire au test de paternité. En d’autres termes, il sert à confirmer l’existence d’un lien de paternité grâce aux membres de ma famille. Cette procédure permet de valider l’existence d’un lien familial. La détermination de l’arbre généalogique ascendant ou descendant d’une famille va aider à confirmer ou à contredire les liens familiaux qui unissent une personne à ses ascendants.

Et pour l’adoption ?

En cas d’adoption, ce test est nécessaire pour valider ou nier les informations sur les appartenances généalogiques d’une personne. Cette précision peut être indispensable dans le cas des successions ou des héritages.

Les différentes sortes de tests de parenté

Le test de parenté regroupe différentes sortes d’analyses qui sont toutes destinées à confirmer la possibilité d’avoir le même ancêtre ou des liens de parenté jusqu’au 3e degré. Pour y parvenir, il y a le test de paternité qui est destiné à connaître l’identité de son père biologique. Puis, il y a le test de maternité pour connaître sa mère biologique. Ensuite, il y a les autres tests : test de la fratrie, le test gémellaire et le test avunculaire pour établir un rapport de parenté avec une tante ou un oncle…

Le coût de chaque analyse diffère d’un test à un autre. Par exemple, le test X et Y peut coûter dans les 300 euros. Le même prix est possible pour une analyse destinée à établir un lien de filiation. Le test mitochondrial peut coûter un peu plus cher et avoisine les 330 euros. Quel que soit le test à réaliser, les supports d’analyses restent les mêmes. Il peut s’agir d’un échantillon :

de salive,

de peau

de bout d’ongle

de sperme

de cheveux.

L’échantillon de salive est priorisé en raison de la simplicité de la démarche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.