Le code de déontologie de la synergologie

La communication non verbale peut être observée et donc, validée ou désavouée sur la base de critères scientifiques. Par exemple, si nous disons d’une personne qu’elle éprouve une émotion positive, sa paupière inférieure est toujours rétracté ou élevés (en référence au muscle sous l’œil). Il est donc impossible de discerner le blanc de l’œil sous l’iris. Il n’y a pas d’erreur: il est vrai ou faux. Pour prouver la véracité ou la fausseté de cette proposition nous aurons besoin d’un stock de vidéoclips de personnes étant très excité pour des raisons positives. Si, en plus d’une vidéo sur dix, le blanc de l’œil inférieur est visible, la proposition synergological est invalidée. Pour que sa véracité soit totale, il faudrait alors comparer ces images à des expressions dans lesquelles les yeux sont tristes, en observant précisément la façon dont la paupière inférieure de l’œil triste montre le blanc inférieure de l’œil, ce qui est très visible. Sur cette base, nous n’hésitons pas à dire que dans le domaine de la lecture de la communication non-verbale, il y a des charlatans simplement parce que leurs propositions n’ont pas traversé cette barrière de contrôle, en disant certaines choses qui sont vraies, mais incapable de le démontrer formellement. Dans les formations, les spécialistes en synergologie vous montrerons de nombreux preuve de la légitimité de cette discipline des sciences humaines. Chaque fois que l’occasion se présente, la une nouvelle proposition est proposée aux scientifiques. C’est ce que le code d’éthique pour la synergologie (AQS et AES) suggère.

Les connaissances récentes en neurosciences ont une grande importance dans le développement de la synergologie et ont donné du sens à une manière structurellement différente d’aborder le langage du corps. Basé sur le fonctionnement du cerveau de la méthode permet de décrypter le langage du corporel de façon très efficace et fiable. Le synergologue vérifie ses résultats selon des critères scientifiques et prouvable. L’objectif en synergologie est d’avoir une meilleure compréhension de la communication et de vérifier ses acceptations et s’est avéré être très précieux où l’objectif est d’améliorer les performances dans les compétences de communication et du langage non-verbal. L’objectif est d’améliorer la synergologie pour décrypter le fonctionnement du cerveau humain à travers le langage du corps. La synergologie est ancrée dans le domaine de la neuro-pluridisciplinaire la fois et de la communication-sciences.

La synergologie, plus souvent appelé la science du langage corporel, a reconnu les conclusions de certains chercheurs en conformité avec les observations de «l’école de Palo Alto», les conclusions de Ray Birdwhistell, Edward T. Hall, Gregory Bateson, Paul Watzlawick, mais il a également fondé sa propre théorie sur la base de cette école de la pensée. La tendance de Palo Alto est de rassembler toutes les contradictions entre le verbal et le langage non-verbal. La synergologie reconnaît que langage non-verbal est seul responsable de ces contradictions, que le langage non verbal peut avoir une double signification. Les synergologues peuvent décodent tous les comportements corporels sans avoir recours au son. Cela prouve sans aucun doute que le langage du corps seul peut parfois être contradictoires.

La synergologie introduit de nouveaux concepts dans le domaine non verbale, à partir de l’observation de réactions corporelles qui n’avaient jamais été isolés et qui avaient été décrits jusqu’à aujourd’hui comme étant des micro-mouvements. La dernière contribution en neurosciences a été déterminante sur la progression de la synergologie. Les hypothèses sur lesquelles il repose en effet de trouver leurs remerciements substrats scientifiques à l’intensification et la confirmation de données nouvelles issues de la neurobiologie et de la neuropsychologie. En raison de cette étonnante découverte, chaque geste physique demandera une certaine activité dans le cerveau, éliminant ainsi toute contradiction à travers le mouvement corporel. Cela permet à la communication non verbale et le langage corporel d’être observer dans un nouveau champ sémantique. Ces micro-mouvements du lange corporel apparaissent lorsque l’on feutre les commentaires qui entrent en contradiction avec l’information ouvertement exprimé. Cette découverte stupéfiante place le langage corporel comme un témoin essentiel de l’activité de l’esprit qui clarifie ces contradictions en les traduisant sur le corps. Il permet d’observer la communication non verbale dans un nouveau champ sémantique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.